top of page

Dimanche 17 mars - Coupe et déboires

Joli rassemblement, le 100 km de l'Union Cyclotouriste de Touraine. Il a réuni 174 participants, certains attirés, il est vrai, par la possibilité de s'en tenir à 70 kilomètres. Dans tous les cas, cela valait le voyage jusqu'à Langeais, en délaissant parfois le bord de la Loire pour aller explorer les routes étroites de La Chapelle-aux-Naux et de Bréhémont.

Les plus gourmands ont profité d'une très belle boucle de 30 bornes dessinée au nord de Langeais, par l'indispensable vallée de la Roumer, ensuite par La Rouchouze et Mazières-de-Touraine. On retrouvait Langeais et son ravitaillement après la traversée du hameau de la Roche. Halte goûtée, c'est le moins qu'on puisse écrire, avec au deuxième passage ses grillades, boudin ou saucisse. C'était une sorte de préface au rassemblement le lendemain de ces Messieurs-Dames du Guide Michelin tout près de là, à Tours, et ça méritait tout autant l'attribution d'un macaron. On ajoutera que le maître cuistot, à Langeais, se prénommait François, et que c'est un prénom souvent porté par des experts en choses de la cuisine. Comment ne pas songer à François Rabelais ?


Hospitalisé

Cent soixante-quatorze donc, et malheureusement parmi eux un Saint-Avertinois victime d'un mauvais coup du sort : près de Lignières, notre ami Dominique R. a été victime d'une chute à la suite d'un incident mécanique, un blocage de roue qui ne lui a pas laissé le temps de déchausser. Blessé à une cheville, il a été hospitalisé. Sa convalescence s'accompagnera du port d'un plâtre pendant un mois et demi. Tout SAS Cyclotourisme lui souhaite un rétablissement aussi prompt que possible.

Saint-Avertin, avec dix-sept cyclos, était le deuxième club en termes d'effectif, après La Membrolle (dix-neuf), l'UCT roulant "hors concours" ce jour-là. La représentation féminine du club (elles étaient sept) s'est traduite une nouvelle fois par l'attribution d'une coupe. Les lauréates du jour : Agnès, Catherine C., Catherine R., Christine P., Françoise LC, Françoise T. et Sylvie.

Ensuite, il ne restait plus qu'à nettoyer les vélos, cibles des projections d'eau et de boue durant toute cette matinée arrosée de quelques gouttes. Matinée humide, certes, mais juste comme il faut.


  1. 2. Une coupe à l'arrivée, remportée par les femmes de Saint-Avertin (manquent sur la photo Agnès et Françoise LC). 3. Au départ à la Maison de la Gloriette. 4. Passage au ravitaillement de Langeais.



71 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page