top of page

Jeudi 15 février - Jour de records

Ce qui marque cet après-midi, c’est le dérèglement climatique : le thermomètre affiche 18° ou un peu plus, triste record. Les vestes d’hiver sont rangées, quelques cuissards ont été ressortis, des mollets blancs surgissent.

Vent fort. Il nous portera au retour.

L’incursion du printemps en plein hiver incite à mettre le nez dehors. Jamais une sortie de la section cyclotourisme n’avait réuni autant de monde, assurent les instituts de statistique, qui nous observent en permanence. Nous sommes 28 : Agnès, Brigitte, Catherine R., Christine C., Christine P., Marie-Françoise, Maryse, Nelly, Odile, Sylvie, Viviane, Christophe, Denis, Didier, Dominique R., James, Jean-François F., Jean-François V., Jean-Luc D., Jean-Pierre B., Jean-Pierre LB, Jean-Yves C., Philippe D., Philippe L., Philippe V., Régis, Thierry qui rejoint en cours de route et François. Suggestion de Thierry, à l’arrivée : « Peut-être faudra-t-il agrandir le parking aux Aubuis dès le printemps pour le regroupement du départ. »

 

En descente

Pour les uns, 44 kilomètres en descente (c’est-à-dire plein sud) jusqu’à Louans. Un peu plus pour les autres, 59 kilomètres qui les conduisent jusqu’à l’aérodrome du Louroux, non loin du « Carroir-Jodel », pointe sud de beaucoup de parcours.

Devant, le groupe des baroudeurs réunit Catherine R., Denis, Didier, Jean-François V., Jean-Luc D., Philippe V., Régis et Thierry. Il s’offre une pause (pour la pose) au milieu de la chaussée. « La commune de Sainte-Catherine-de-Fierbois avait gentiment fermé la route pour nous, constate Thierry. Belle balade sans encombres. La météo nous aurait presque incités à faire 10 kilomètres de plus. »

 

Le même silex

Sans encombres? Le groupe suivant, sur le grand parcours, n’en dit pas autant : une crevaison avant le 20e kilomètre, une deuxième cinq ou six kilomètres plus loin. Même victime, même roue, même silex mais cette fois on le repère et on le retire…

Au premier arrêt, le groupe Balade rejoint le groupe des réparateurs de crevaison. Echange des dernières nouvelles pendant cinq bonnes minutes. On cause tant et si bien que le groupe Balade repart en oubliant une partie de son effectif. Taux de pertes : 12,5 %. Au lieu de 44 kilomètres, la camarade « oubliée » sur le bord de la route en accomplit 59. Elle s’en sort sans dommage, le coup de pédale est là, à l’évidence !



Photo 1. Le groupe Balade, tenue impeccable ! Photo 2. Impeccable aussi : pour réparer en sécurité, ils ont posé des panneaux de signalisation. Photo 3. La pause de Sainte-Catherine (de Fierbois).


Deuxième halte-réparation dans le "groupe du milieu".

82 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page