top of page

Jeudi 25 avril (1) – Un chouette petit chemin défoncé

Pas de jardinier matinal dans le peloton de l'après-midi. Trois hectares de tonte de pelouse, il est vrai, ça prend du temps.

Nous sommes treize, avec une pensée amicale pour Dominique (jour de tonte oblige !) à qui nous souhaitons de continuer à se rétablir.

Un groupe Rando de huit se constitue pour parcourir les 71 kilomètres qui nous envoient entre La Chapelle-aux-Naux et Bréhémont. Les autres forment un quintette à mi-chemin entre Rando et Balade : Rando pour la distance, 71 kilomètres aussi, Balade pour l’envie de musarder.

 

Divine surprise

Rien de particulier à signaler dans cette escapade, si ce n’est cette divine surprise que nous offre le parcours juste après « le Recoin », un hameau de Bréhémont : un petit passage étroit, chiche en bitume, perché sur un bout de levée entre varenne et taillis du Vieux Cher.

C’est un de ces chemins qu’ont affectionné de tout temps les cyclotouristes sur leurs randonneuses aptes à se gausser du nid-de-poule, de la terre, du caillou, du pavé ; une sente comme les adorent les cyclos de la nouvelle génération, qui ne rêvent plus que de gravel, et qui complètent cette nouvelle addiction vautrés dans leur canapé au spectacle télévisé de Paris-Roubaix, du Tro Bro Léon, des Strade Bianche ou de Paris-Tours, où l’on ne voit que chemins et poussière.

Bref, « le Recoin » nous a ouvert les portes du paradis cyclo, ce fut un bonheur et l’on s’en félicita dans le petit peloton de randonneurs-baladeurs. Il faudra revenir, bien sûr.


Baladeurs-randonneurs du côté de Lignières.

59 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page