top of page

Mardi 12 juillet - Ça grimpe

Balade sur un itinéraire qui évite toujours de longer les murs du parc du château de la Bourdaisière, à Montlouis, pour cause de chantiers routiers.

Passage par Vaumorin. Tout le monde scrute dans la côte le comportement de Denis. A-t-il récupéré de ses ascensions de cols pyrénéens, est-il en mesure de suivre la cadence?

La réponse est oui. La bosse de Vaumorin, puis la sortie d'Amboise par la rue de Choiseul ne lui posent pas de difficulté. Nous savons ce qu'il nous reste à faire pour bien préparer la prochaine sortie : enchaîner les cols d'Aspin, du Tourmalet et de Tentes. Après, ça ira mieux.

Ces passages de la vallée du Cher à celle de la Loire, et vice-versa, sont les seules difficultés de la matinée. Nous partageons une préoccupation : ne pas retarder notre retour, car le thermomètre grimpe à une vitesse vertigineuse, on croirait Pogacar à la Planche des Belles Filles. Nous le vérifions sur quelques routes à découvert. Toutes n'ont pas la fraîcheur de l'allée de Dierre en forêt d'Amboise, que nous avons eu le plaisir de goûter ce matin.

Dix au rendez-vous : Brigitte, Christine, Viviane, Bruno, Denis, Jean-Luc, Joseph, Philippe D., Rudy et François.


Le groupe des vainqueurs de la côte de Vaumorin.

51 vues0 commentaire

Comments


bottom of page