top of page

Mardi 13 février - Le démon de la Midy

Direction Athée-sur-Cher et 57 kilomètres pour les plus affûtés, un peu moins avec un raccourci pour les autres : on est en repérages sur le parcours du brevet de 50 kilomètres que nous organisons le dimanche 10 mars. Une partie d’entre nous officiera ce jour-là « en civil » : accueil, inscriptions, ravitaillement, etc. Sans oublier les équipes qui, la veille, auront balisé le parcours.

Vingt-quatre aujourd’hui : Brigitte, Catherine R., Christine C., Laurence, Maryse, Odile, Pascale, Viviane, Benoît, Denis, Gilles, Guy, Jacki, Jean-François F., Jean-Luc D., Jean-Luc G., Jean-Pierre LB, Jean-Yves C., Jean-Yves R., Patrick, Philippe L., Régis, Thierry et François.

Nous testons le parcours quasi officiel du brevet, donc. Un cyclotouriste à l’esprit farceur l’a ponctué d’un final qui emprunte le chemin de la Midy, voie charmante entre l’Ormeau et la rue du Chesne, longeant un bois. Soit quatre ou cinq centaines de mètres de voie non revêtue, façon gravel, rien qui puisse effrayer un cyclo.

Tous les groupes ont-ils emprunté le chemin de la Midy ? Il paraît que certains engins (des vélos sans doute, pas des bicyclettes) craignent d'approcher un peu de terre, une tache de boue ou un caillou posé sur le chemin. Peut-être sont-ils quelques-uns, ces engins, à avoir évité ce détour cyclotouristique.

La chose, en tout cas, alimente les conversations d’un des groupes, qui s'est engagé, lui dans le chemin. On y trouve Laurence, Maryse, Viviane et Philippe, Gilles, Jean-Pierre, Jean-Yves C. et François. Dans ce plaisant passage de la Midy fusent des commentaires pas toujours amènes : « On comprend pas ! D’habitude, c’est Joseph qui nous envoie dans des endroits pareils ! » Ou encore : « Il serait peut-être temps de changer de président… »

 

Choix compliqué

Le parcours du jour a incité chacun des groupes à faire halte au « Relais des Berges » à Azay-sur-Cher, les « randonneurs » et les « baladeurs », entre 15e et 20e kilomètre. L'itinéraire des premiers était un peu plus long, mais les seconds ont fait du tourisme avec une halte à l’écluse de Roujoux. De sorte que tous ont rejoint les "Berges" presque en même temps. Cela a donné lieu à un grand rassemblement, avec rayon de soleil et bonne humeur.

Il reste à travailler au final de nos 50 kilomètres. Avec du chemin ou avec du bitume ? Choix compliqué, tant chacun voit la Midy à sa porte.


Au "meeting" d'Azay-sur-Cher.

 

 

86 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page