top of page

Mardi 19 décembre - Avant la « nycto »

Il fait encore bon.  Le thermomètre affiche 8°. Nous sommes huit. Il faut admettre que l’effectif est en baisse. Les présents ont du mérite. Pas à cause de la météo, ciel couvert mais température douce on l’a dit.

Catherine, par exemple, est préoccupée par ses achats de jeudi, une journée sans vélo qui sera, en dépit de cela, fort remplie. Guy, lui, est contraint de quitter le groupe de bonne heure, un important rendez-vous d’affaires l’attend à Saint-Avertin. Il choisit le parcours de 43 kilomètres.

Pas question de laisser un jeune cyclotouriste seul dans la nature pour regagner son domicile. François se dévoue pour l’accompagner, avec l’espoir que le reste du groupe (Catherine R., Françoise T., Alain, Jacki, Patrick et Philippe D.), livré à lui-même, saura retrouver son chemin et rentrer avant la nuit.

Car elle survient encore de bonne heure, coucher du soleil à 17 h 10, juste avant le solstice. La route est encore longue pour ce groupe, 54 kilomètres qui les conduiront jusqu’à Louans.

Il n’a pas envoyé de nouvelles ce mardi soir, mais des indices incitent à penser qu'il est bien rentré, sans avoir à affronter l’épreuve pourtant enthousiasmante d’une « nycto » (*). Une prochaine fois, peut-être.


(*) Reprise d’un mot évoquant la nuit, pour désigner dans le vocabulaire cyclo une randonnée nocturne.


À la Cocardière (Saint-Branchs).

 

56 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page