top of page

Samedi 23 avril - Un trajet ripoliné

Dernière mise à jour : 12 avr. 2023

Nous troquons les 65 kilomètres prévus pour 35 kilomètres, la distance des samedis après-midi du groupe Balade. Le changement de plan, annoncé la veille, a été dicté par des prévisions de mauvais temps. En couleur jaune, Météo France avertit de risques d’orages… Un temps à ne pas mettre un cyclo dehors ?

Mais Ghislaine et Francis sont rentrés du Gers et souhaitent rouler. Brigitte a besoin de kilomètres, Jean-Yves idem. Denis s’emploie à retrouver le coup de pédale. Bernard est fidèle au rendez-vous. François a trouvé le temps « potable ». Bref, ce samedi après-midi fait recette.

Les prévisions pessimistes sont effacées : pas de pluie, des éclaircies, du soleil même au terme de la sortie.

Balade peinarde au fil du Cher, jusqu’à Azay où l’on déguste, avant « le Port », le ruban de bitume noir fraîchement posé sur le chemin du "Cher à vélo". Nous tournicotons ensuite sur le plateau, par Tartifume et le Buissonnet, aux limites d’Azay-sur-Cher et de Véretz. L’auteur du parcours ne prétend pas être Gérard Majax, mais il y a là des routes que nous empruntons peu, elles ripolinent nos itinéraires.

Au retour, nous retrouvons un autre revêtement tout neuf, celui de l’allée du Chesne, « derrière » la Bellerie. Là, nous croisons le chemin de la section tennis, qui conclut son tournoi open. Le maire est venu assister à la finale. Nous le retardons un peu, le temps d’échanger sur nos emplois du temps respectifs ! Le vélo a pu trouver une petite place récemment dans le sien. Laurent Raymond évoque avec nous des chantiers en perspective (dont le pôle vélo). Rendez-vous est pris le 15 mai à la Camusière, pour le challenge du Centre.

Nous parlons aussi de ce voyage à Steinbach prévu depuis deux ans. Il nous tient à cœur. À suivre !


PS : avec Jacki, rencontré au départ, le doute s'est immiscé à propos des 18 % annoncés pour la côte de la Rochère, franchie deux jours plus tôt. Nous sommes quelques-uns à y voir plutôt une pente à 15 %. Une seule solution : aller vérifier sur place...


À la Bellerie, le maire partagé quelques instants entre tennis et cyclotourisme. Auparavant, halte à l'écluse de Roujoux.

50 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page