top of page

19-22 juin - Super-Besse, super cyclotouristes !

La première Mer-Montagne d’un nouveau club est toujours à marquer d’une pierre blanche. On le fera pour ce Châtelaillon-Plage - Super-Besse organisé en quatre étapes du 19 au 22 juin. Des étapes de 125 à 60 kilomètres (leur longueur rétrécissait au fur et à mesure qu’on montait), avec trois nuits d’hôtal à Civray (Vienne), Bénévent-l’Abbaye (Creuse) et Merlines (Corrèze). Total : 408 kilomètres.

Onze cyclos ont été de l’aventure, à commencer par deux qui ne roulaient pas mais qui ont tenu un rôle prépondérant : Marie-Françoise et Michel R. à l’intendance, aux petits soins dès le départ sous la pluie à Châtelaillon, s’assurant que chacun était servi en café, avec le broyé poitevin confectionné par Marie-Françoise.

Sur le vélo et sous l’imper, neuf partants : Agnès, Françoise LC, Marie-Christine, Alain, Benoît, Denis, Jacki, Joseph et François. Joseph, pour sa part, avait donné de sa personne dans la préparation logistique de l’aventure. Tâche réussie, si l’on considère qu’avec le recul, tout le monde lui a pardonné son amour des raccourcis par des pentes à 15 %.

Les principes sont connus : l’intendance assure le pique-nique et par-dessus le marché prépare café et petit casse-croûte pour la halte du milieu de la matinée. Principes respectés cette fois encore. Ces retrouvailles en chemin ont entretenu l’ambiance.


Colombiennes

Le moral, au demeurant, est resté au beau fixe en dépit des coups de fatigue ici ou là, et des pluies atlantique au départ et auvergnate à l’arrivée. Le bonheur de démarrer et celui d’atteindre Super-Besse à près de 1 400 mètres d’altitude ont fait oublier ce désagrément.

Bilan positif en tous points : celles ou ceux qui appréhendaient ce voyage inhabituel se sont découvert des aptitudes à bien passer l'obstacle, au point qu'on a cru le groupe renforcé par de vraies grimpeuses colombiennes.

Collectivement, on a vécu de belles journées de solidarité, le genre d'aventure qui ne s'oublie pas.


Préparatifs de départ à la Bellerie. - Départ de Châtelaillon. - Flânerie d'après dîner à Civray.

Halte du matin à Availles-Limouzine. - Marie-Françoise et Michel à l'oeuvre, au pique-nique de Bellac. - Autre formule : le pique-nique transféré au café de Picherande.


Sur la route, le choix : on file, on s'arrête ou on respecte les recommandations des panneaux.


Les gorges de la Dordogne, un passage pentu. - Pointage des cartes de route à Felletin, accueil souriant à la banque. - Arrivée avec imperméables.

49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page