top of page

Dimanche 12 juillet - C'est ma première surprise-sortie

Dernière mise à jour : 14 juil. 2020

Huit au départ ce dimanche matin. Dont Julie, une des plus récentes licenciées de la section. Elle raconte sa première grande sortie avec les cyclos de Saint-Avertin :


« Confinement à la maison, prends de bonnes résolutions », comme par exemple valider enfin cette licence de SAS Cyclotourisme. Voici donc le compte-rendu par une nouvelle licenciée qui a très peu de kilomètres dans les jambes, pour ne pas dire aucun, et qui va découvrir pour la première fois les routes et chemins empruntés ce matin par ses 8 comparses du jour, Agnès, Marie-Françoise, Jacki, Jean-Yves, Joseph, Robert, François et moi, Julie.

Il s'agit aujourd'hui de rejoindre Amboise par Véretz, de faire un tour (ou plus exactement une ligne) dans la forêt d'Amboise, de revenir par la rive sud de la Loire qu'on admirera depuis le coteau jusqu'à Montlouis, avant de redescendre vers le Cher puis de rejoindre Saint-Avertin par le chemin de halage.

Nous partons donc, à l’heure, pour 50 ou 60 kilomètres, selon les envies et les emplois du temps de chacun. Quant à moi, il s’agit plutôt de tester ce dont je suis capable et de me préparer au séjour « Au pays de Ronsard » dans un mois et demi. Alors, au moment de choisir entre grande et moins grande boucle dominicale, dans quel état serai-je ?

Après un rappel des nouvelles consignes sanitaires par François, nous partons à l’heure. Dans les premiers kilomètres, je me concentre sur cette nouveauté qu’est pour moi de rouler en groupe. C’est un changement de perspective plus important que je ne l’aurais pensé.

Jusqu’à la Bourdaisière, je profite du paysage et du groupe, j’observe les allures de chacun et de chacune, je regarde ce groupe élégant arborant fièrement les couleurs du club, et je profite de tout. Mais la première vraie côte arrive et je me laisse surprendre comme une débutante que je suis. Concentrée et à l’écoute des conseils qu’on me prodigue, j’arrive sans trop de mal à rejoindre la troupe.

Après un crochet à Saint-Martin-le-Beau, il s’agit de choisir si je continue vers Amboise, ou si je prends le chemin alternatif de 50 kilomètres avec d’autres participants. Il me semble que tout va pour le mieux, j’opte donc fièrement pour la grande boucle et nous souhaitons un bon chemin de retour à ceux qui souhaitent rentrer un peu plus tôt. Je les retrouverai lors d’une prochaine sortie.


Jour de marché à Amboise

Ma seconde surprise et jolie expérience est la traversée de la forêt d’Amboise, une belle ligne droite impressionnante, où il s’agit de trouver son allure et de la conserver malgré les faux-plats. En émergeant de la fraicheur de la forêt, nous sommes déjà sur les hauts d’Amboise, que nous traversons pour rejoindre les quais. Jour et heure de marché, toutes les voies piétonnes et cyclables regorgent de monde. Notre petit groupe va devoir négocier très serré pour rejoindre une partie propice à la randonnée.

Cap vers l’ouest, nous rallions Lussault-sur-Loire et bifurquons à gauche sur le coteau. Là encore, le groupe fait une belle démonstration de son habitude des raidillons alors que j’hésite encore à choisir quel développement sera le plus adapté pour m’aider dans cette grimpette. Pour autant, je me sens tout à fait tranquille de monter à mon rythme, les habitué(e)s m’attendront sagement un peu plus loin.

Rouler sur le coteau est magnifique mais se mérite, donc. Dans Montlouis, nous empruntons le chemin de Bellevue, dans lequel on hésite à admirer la vue sur la Loire où les belles demeures qui le bordent.

La sortie de Montlouis marque le début de la fin de la boucle, nous descendons vers Véretz pour rejoindre le Cher que nous longerons jusqu’au retour dans l’agglomération, puis Saint-Avertin par le pont d’Arcole.

C’est une bonne fatigue qui me cueillera à l’arrivée, mais une grande satisfaction, surtout, d’avoir réussi à tenir ma résolution de confinement : commencer la randonnée cyclotouriste. Et désormais, je ne suis plus tout à fait la petite nouvelle, j’ai fait ma grande boucle.


A Amboise, à deux pas du marché : Marie-Françoise, Jacki, Jean-Yves, Agnès et Julie.

57 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page