top of page

. Mardi 30 mai – Ecoute dans le vent

Dernière mise à jour : 30 juin 2023

Nous serons vingt-deux, pas intimidés par le vent de nord-est, ni par le parcours qui nous promet du zef défavorable sur le retour. Zef bienvenu, cela dit, pour tempérer la chaleur.

Cela fait des jours que la météo ne cesse de signaler brises et bourrasques venues de la même direction. On ne peut éternellement rouler vers le nord-est, il faut bien changer de paysages. Objectif sud-est ce jour, Montchenain pour le premier groupe (45 km), Dolus pour le deuxième (66) et Chambourg pour le troisième (80).

Nous sommes vingt sur la photo du départ, où figurent Catherine C. et Yannick, qui sont de retour parmi nous. Mais aussi Cécile, sœur de Christine C., elle-même cyclotouriste du club de Faverolles, à deux pas de Montrichard. Thierry rejoint son groupe à Baigneux, non loin de ses terres.

Le groupe animé des intentions les plus paisibles (sept personnes) réunit Agnès, Catherine sur son nouveau vélo, Marie-Christine, Marie-Françoise, Sylvie, Michel R. et Yannick. Compte-rendu d’Agnès : « Une bonne équipe soudée, on ramène tout le monde. »


Pause fatale

Paisible sortie également (moyenne de 20 km/h) pour les huit du groupe intermédiaire où Cécile s’intègre sans peine. Elle peut même vérifier que les « mécanos » du groupe sont aux petits soins : Jean-François et Philippe détectent sur son vélo un blocage de roue avant en curieuse position. Cela nous vaut un arrêt pour intervention mécanique peu avant Dolus.

Dans un autre de ses arrêts, à la porte du cimetière de Courçay (un bidon à remplir), ce groupe est rejoint par le petit peloton de devant, sept cyclos : Alain, Dominique G., Guy, Jacki, Laurent, Régis et Thierry.

Laurent et Thierry, qui prend le temps saluer son monde, font une halte de cinq minutes, histoire d’échanger quelques nouvelles. On s'écoute dans le vent, en somme. Les cinq autres ont filé. « Notre pause nous a été fatale, notera plus tard Thierry, puisque nous n’avons pas rattrapé les cinq “rapides” de devant. » Qui avaient sans doute un rendez-vous urgent à Saint-Avertin, ceci explique cela. Ne changez rien, Laurent et Thierry, le « groupe du milieu » a apprécié votre arrêt.


Au départ. - Sur le petit parcours, une dernière pause au « Puits d’Abas ». - Mécanos aux petits soins.



64 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page