top of page

Samedi 12 septembre - Au bord du Trou de la Mort

Du renfort aujourd'hui. Au rendez-vous se retrouvent des habitués : Quentin, Anne-Sophie, Cécile, Christine, Maryse B., Daniel, François. Le renfort, ce sont Victor, bientôt sept ans, et son papa Gwenaël, le mari d'Anne-Sophie.

En route pour deux heures à deux heures et demie, qui incluront un certain nombre de haltes. Dont celle du bois des Hâtes. On consacre quelques minutes aux daims et aux émeus, dont on longe le domicile.

Le plus intéressant n'est pas là. La piste qui traverse le bois longe, nous annonce Victor, le Trou de la Mort. C'est là que les vététistes qui s'aventurent hors des chemins cherchent les émotions fortes. Quentin confirme que l'endroit s'appelle bien ainsi. Victor rassure : "On l'appelle le Trou de la Mort, mais en vrai il n'y a pas de morts."

Nous restons prudemment sur le chemin... Victor va se débrouiller comme un vrai cyclotouriste au long de la sortie. Quentin, en l'absence de côtes comme il les aime, jette son dévolu sur quelques accélérations bien senties. Il manquait juste Baptiste, son frère, freiné par quelques soucis de mécanique. On le retrouvera très vite !

A Veigné, du côté de Baigneux.


49 vues0 commentaire

Comments


bottom of page