top of page

Mardi 7 septembre - Mesrine est un doux

Nous sommes 14, en incluant Lionel, qui fait sa première sortie avec nous. Bienvenue !

Devant, sur un grand parcours qui vous envoie son monde au nord de la Loire, avec retour par Amboise, on trouve un trio composé de Denis, Jacki et Philippe.

Sur le même parcours (67 kilomètres), le choix de l'allure baladeuse rassemble Agnès, Brigitte, Marie-Christine, Maryse, Viviane, Jean-François et Michel R.

Nelly, James, Lionel et François optent pour une version raccourcie, 45 kilomètres environ. Elle offre un périple dans le vignoble montlouisien, où l'on distingue hélas des parcelles endommagées par la maladie.

Avant de se séparer, les deux groupes ont posé ensemble, à Montlouis. La photo a été prise par Chantal, qui promenait par là Mesrine, une espèce de chien baraqué qu'on n'a guère envie de croiser s'il n'est pas solidement tenu en laisse... Un animal doux comme tout, nous annonce Chantal.

Sur le retour, le long du Cher, l'avant-garde rejoint l'arrière-garde. Peut-être les deux groupes auraient-ils progressé ensemble jusqu'à Saint-Avertin. Mais un vététiste électrifié passe par là et double tout le monde à bonne allure (s'il a salué ceux qu'il dépassait, c'est resté très discret...). Il n'en faut pas plus pour électriser notre trio d'affûtés, qui prend sa roue avant de lui montrer un peu plus loin ses roues arrière.

Le trio va trop vite pour pouvoir entendre les applaudissements qui, loin derrière, saluent cette épique passe d'armes.

À Montlouis, la photo prise par Chantal et Mesrine. À droite, découverte d'un "nid de mûres" près du château de Cray.


59 vues0 commentaire

Comments


bottom of page