top of page

Mardi 4 juillet - Cache-cache

Dernière mise à jour : 8 juil. 2023

Dix-huit au centre Henri-Depierre : Agnès, Brigitte, Catherine R., Christine C., Françoise T., Marie-Christine, Sylvie, Alain, Benoît, Denis, Dominique G., Gilles, Jacki, Laurent, Michel R., Patrick, Philippe D. et François.

Séparation en deux groupes, qui vont jouer à cache-cache : arrêt du premier groupe sur crevaison, arrêt technique du deuxième à Savonnières. Le premier peloton devenu deuxième pour cause de réparation redevient premier, si vous suivez bien.

Le parcours des randonneurs pacifiques est plus court d’une quinzaine de kilomètres, les voici devant à nouveau. Ils prolongent leur deuxième arrêt, à Azay-le-Rideau, le temps de modifier le réglage d’une selle. Cela leur permet d’apercevoir l’autre groupe, qui repasse devant. Il ne sera pas rejoint en dépit d’un arrêt photo à la Basse Chevrière, au pied de la plaque bien connue, ancrée dans le tuffeau pour célébrer le passage du Tour en 1957. Le Jasper Philipsen de l’époque – Alain nous l’a rappelé il y a quelques jours – se nommait André Darrigade.


L'arrêt d'Azay-le-Rideau.

50 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page